Vous êtes ici : Accueil > Territoires > Gestion de la forêt

Gestion de la forêt

Les flux rss du siteImprimer la page

La production de bois se pilote, comme toutes les autres productions d’une exploitation agricole !

Pour un bon pilotage de cette production, un état des lieux s’impose souvent, pour connaître le potentiel de son patrimoine forestier, pour ensuite planifier les marges de progrès et de valorisation économique.

C’est l’étape essentielle du diagnostic sylvicole, qui permet de situer vos bois et forêt, de savoir s’ils comportent suffisamment d’arbres de valeurs, ou au moins suffisamment d’arbres pouvant le devenir. De ce positionnement, découlent des choix de gestion (vente, attente, amélioration) et des choix techniques (mode de vente, mode de renouvellement, éclaircie, sélection, etc).

Ce diagnostic permet de vous donner des préconisations techniques, pouvant servir de base
à un cahier des charges ou un contrat avec u  exploitant forestier ou une coopérative.

En effet, le diagnostic requiert une méthode, des outils, et un temps donné. Cette prestation de la Chambre d’Agriculture, est prise en charge par le PPRDF, pour les agriculteurs propriétaires forestiers. Il faut prévoir une demi-journée pour faire le point sur votre propriété.

Cette étape permet de mieux connaître vos bois, de planifier et de sécuriser vos futures démarches en direction d’acheteurs de bois ou d’entrepreneurs de travaux forestiers.

La mise en marché demande des volumes et des qualités adaptées !

En effet, il est souvent nécessaire de réunir 100 unités (mètres cubes pour le bois d’œuvre, stères pour le bois de chauffage, tonnes pour la papeterie) pour justifier du déplacement d’un tracteur forestier. On peut considérer que ces 100 unités sont récoltables sur 2 à 3 ha d’éclaircie d’amélioration.
Pour générer de tels volumes, sans appauvrir le peuplement, il est très souvent nécessaire de regrouper les chantiers.

Le regroupement de chantier est le deuxième niveau d’accompagnement de la Chambre d’Agriculture pour vous accompagner dans la mise en marché de vos bois, après un diagnostic individuel de votre propriété.

Pour le bon déroulement des opérations, la Chambre d’Agriculture a accompagné le groupe pour la réalisation des étapes suivantes :

  • Marquage (prestation d’un technicien forestier indépendant)
  • Cubage du bois d’oeuvre
  • Appui à la consultation des acheteurs
  • Ouverture des plis et attribution de la coupe.


La mise en concurrence de la coupe permet de vendre le bois à des conditions (celle des propriétaires, dont la liberté de vendre le bois de chauffage en direct) et à un prix que chacun à titre individuel a plus de difficultés à obtenir.

Cet accompagnement peut être déroulé de la même manière en seulement trois réunions physiques (identification du chantier et des volumes, convention et clef de répartition, scénario de mise en marché du bois et ciblage des acheteurs potentiels), le reste du travail se déroulant sur le terrain.

Formations en lien

Il n'y a actuellement aucune formation en lien avec ce thème.

Vous souhaitez nous faire connaître les formations qui vous intéressent ?
Remplissez notre formulaire en ligne.
Accéder au formulaire